Dancing The Dream
Bienvenue Visiteur ! Entre dans le monde enchanté de Neverland en incarnant le personnage de ton choix mais... gare aux pirates !

Dancing The Dream


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Ouverture du forum le 19 Décembre 2010 ~ Rejoignez Peter et la fée clochette !

Partagez|

Mots pour Maux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Mots pour Maux Mer 28 Oct - 21:43


Ce RP est la suite de celui-ci : http://streetwalker.exprimetoi.net/entree-f111/nathacha-et-moi-pv-nathacha-t1161.htm#15914


    Michael sentit une petite main dans la sienne, puis furtivement, l'air remplaça la présence. Il rougit et évita de regarder Nathacha, de peur de devenir plus rouge qu'il ne l'était déjà. Il n'aimait pas être gêné...


    Il regarda les livres qu'il possédait. Quelle grande collection il avait... Il adorait lire. Quand il était seul, il aimait lire et relire les mêmes pages des mêmes livres, les mêmes phrases, les mêmes mots. Ressentir les mêmes sensations, toujours les mêmes choses, s'élever dans un monde imaginaire créé de toute pièce par les mots choisis et imprimés sur le papier. Il caressa la reliure d'un livre qu'il avait prit sur une étagère au hasard. Quand Nathacha regarda par dessus son épaule et s'exclama, Michael fut heureux de constater qu'elle était elle-même heureuse.


    -Oui, je lit un peu de tout..., dit-il en souriant, j'aime bien... ce que tu fais.

    Il remit le livre à sa place.

    -Je lit aussi des livres de science, de fantastique, de drame, de comédie. J'aime bien tout. En ce moment je lit un livre assez tragique. Ca ne finit pas bien, mais ça change des contes de fées...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Re: Mots pour Maux Mer 28 Oct - 22:02

M Jackson... enfin, je veux dire Michael m'a emmener à la bibliothèque de sa deumeure. Quand j'ai glissé mes doigts dans les siens, je le vois détourner le regard de moi. Il s'est mit rougir. Je comprends alors qu'il est très intimidé. Il est très gêné alors je défais mes doigts de les siens pour ne pas le rendre encore plus timide.

Quand je lui ai demander s'il aimait mes livres, il me dit qu'il aime ce que je fais. En plus, il dit qu'il aime lire de tout. Que ce soit du suspense, de la science fiction, drame et fantaisie, il adore ça. Que ça change des contes de fées.

C'est alors que je lui demande quelque chose à propos du fait de la timidé envers moi:

-J'ai remarqué que je t'intimides, est-ce que tu... Enfin je veux dire, est-ce que je te gênes ? Est-ce que tous les gestes que je poses sur toi, te dérange ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Re: Mots pour Maux Sam 31 Oct - 21:12


    Michael tournait et retournait un papier froissé entre ses doigts. Il contemplait les reliures des livres en face de lui, évitant à tout pris le regard de Nathacha derrière lui.


    -Hum... Oui je ne suis pas très...tactile.


    En effet, il ne supportait pas vraiment le contact humain... Il n'en avait pas l'habitude voilà tout. A part ses enfants qu'il adorait serrer dans ses bras...


    -Quel est ton livre préféré ? J'en ai beaucoup si tu veux, je peux t'en prêter quelques-uns.


    Michael en saisit un au hasard et lu le titre à voix haute; "Visite à Neverland". Tiens, il ne se rappelait pas l'avoir lu. Il haussa les épaules et se promit de le lire après avoir fini celui sur sa table de nuit.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Re: Mots pour Maux Sam 31 Oct - 21:28

Michael ne me regarde pas alors qu'il répond à ma question. Il semble vraiment pertubé par tout ce qui lui arrive à ce moment-là. Et je le comprends. Même je suis prête à lui donner toute mon affection. Je dois me retenir. C'est alors que je lui dis sincèrement:

-Je suis désolée, Michael.

Je le gêne terriblement, je le sais, parce que les femmes l'effraient depuis qu'il est jeunes. Ses frères avaient eu des relations sexuelles avec des groupies, pendant que Michael faisait semblant de dormir. Et en plus, il entendait tout ce qui se passait. Cela l'a traumatisé à vie. Mon ami me demande quels livres je préfère, qu'il en a plusieurs qu'il peut me prêter.

-Je n'ai pas beaucoup de préférences, lui-je en haussant les épaules, je lis les livres que si je rentre dans l'histoire.

Puis, c'est alors qu'il prend un livre au hasard et lu le titre à voix haute avec son accent américain. "Visite à Neverland". Je regarde la couverture du livre. C'est noir, avec seulement le titre écrit en lettres dorées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Re: Mots pour Maux Lun 2 Nov - 22:04


    Michael la regarda, et lui tendit le livre.




    -Je ne l'ai jamais lu, je n'en sais pas plus que toi au sujet de ce livre, mais j'aime le titre, dit-il en souriant.



    Le livre entièrement noir intrigait le chanteur. D'où est-ce qu'il venait ? Il ne se souvenait pas de l'avoir acheté. Si ça avait été une grande référence encore... Mais là il séchait. A l'arrière il n'y avait que de simples mots, qu'il adora tout de suite.



    << Il suffit juste d'y croire >>



    Ses yeux brillèrent soudainement. Son âme de petit garçon venait de s'éveiller. Généralement, il s'arrangeait pour qu'elle soi là uniquement avec les enfants, mais il ne put s'en empêcher lorsqu'il lu ces mots. Qui avait écrit ça ?



    Michael s'assit sur un des deux fauteuils présents, et posa le livre sur la table basse, afin que Nathacha le prenne.



    -Tu écris depuis combien de temps ?, demanda-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Re: Mots pour Maux Mar 3 Nov - 2:23

Michael me tend le livre à la couverture noire avec ce simple titre écrit en lettres d'or. Il me dit qu'il n'a jamais lu ce livre, mais qu'il aime bien le titre. Je me demande qui peu bieb être l'auteur du livre... Puis, en retournant le livre pour voir le résumé de ceci, une simple phrase se lit: «Il suffit d'y croire». C'est tout ce qu'il dit... Étrange tout de même.

C'est alors que les yeux du chanteur s'illuminent de joie. Je comprends alors que ce livre l'interesse et qu'il peut lui permettre de croire en ce qu'il veut et même d'imaginer l'impossible.

«Il suffit d'y croire» est-ce une phrase magique ou philosophique ? Mon ami dépose le livre sur la table base de la bibliothèque et s'installe confortablement sur un fauteuil. Je prends place sur un deuxième ui est juste devant l'artiste. D'une main, je saisis le livre qui m'intrigue de plus en plus.

La voix de Michael se fait entendre, il me demande combien de temps j'écris.

-J'écris depuis mon adolescence, lui répondais-je en souriant. J'avais vingt ans quand j'ai publier mon premier livre qui est un livre pour enfants. Bien sûr, les adultes l'ont adoré autant que ces petits bouts de choux.

Je lui souris de nouveau mes yeux se posent de nouveau sur le livre. Je l'ouvre et le titre «Visite à Neverland» apparait. Mais contrairement à toutes attente, je ne trouve pas le nom de celui qui a écrit ce livre... Automatiquement après avoir tourné deux pages de celui-ci, je me mets à lire à voix haute:

«Il était une fois, dans un pays très lointain, un homme qui vivait dans une magnifique demeure. Cet homme était respecté par ses voisins et ses proches, mais aussi par les enfants qui l'adoraient et qu'il adorait en retour. Derrière, sa grande maison, un immense parc que d'attraction y était, avec des stands de barbes à papa, une grande roue, un carousel, une piste de courses, des montagnes russes et beaucoup d'autres mannèges...
Il y avait aussi un incroyable zoo avec pleins de beaux animaux de toutes sortes. Les enfants aimaient bien aller à Neverland, la demeure de l'homme qui avait fait construire ce parc d'amusement, car ils pouvaient s'amuser comme ils le voulaient, sans se soucier de quoi que ce soit.
Mais un beau jour, l'homme qui était aussi un célèbre chanteur, se sentait seul...»

Je fais une petite pause. C'est étrange, dans ce livre on raconte l'histoire de Michael... Son histoire... Et encore une fois, je poursuis ma lecture à voix haute:

«L'homme se sentait seul. Les enfants étaient toujours là au près de lui, toujours aussi souriant. Mais il lui manquait quelque chose. Mais quoi ? Ce chanteur avait tout ce qu'il lui fallait selon lui, mais pourquoi sent-il ce vide si soudain ?

Avait-il besoin d'une femme pour combler ses désirs ?»

Et je m'arrête de lire...Cette phrase est apparue comme par magie. Je suis rouge de gêne. Je regarde le reste des pages et découvre qu'elles sont vierges, pas un mot n'est encré dans ces pages. Je dépose le livre, presque effrayée que ce livre fasse révéler ce que je ressens pour Michael !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Re: Mots pour Maux Sam 14 Nov - 21:29


    Michael écouta Nathacha lire un passage du livre. Il aimait le début, ça lui faisait penser à lui. Puis, au fur et à mesure des mots, ils comprit que c'était LUI.

    *Une femme ?* pensa-t-il.

    Il baissa les yeux, gêné. Il avait sommeil, et en même temps, le livre l'intriguait. Il s'en saisit, Nathacha l'ayant reposé sur la table, l'air effrayé. Il haussa un sourcil. Qu'avait donc ce livre ? Il l'ouvrit, et y découvrit une histoire, bien différente de celle que Natacha avait lu. Avait-elle inventé les phrases ? Ce n'était pas possible. Un livre qui change tout seul. Ridicule. Mais en y repensant, quand y croit très fort, tout peut exister.... Pourquoi un livre qui change selon les gens ?

    << Un jour ma sœur m’as dit, trouve-toi quelqu’un, mets de l’ordre dans ta vie et donne lui un sens. Je n’ai pas compris le sens de cette phrase lorsqu’elle me l’a dit. Il m’a fallu plusieurs secondes pour saisir à quoi elle pensait. Donner un sens à quelque chose, c’est assez compliqué. Parce que déjà, il faut arriver à définir cette chose pour la limiter et ainsi donner un sens à une partie infime de notre vie. Ma vie a pris un tournant assez inattendu, et ça ne plaît pas à tout le monde. Surtout pas à ma sœur. Je suis sur que je lui fais honte. Elle, la femme respectable et respectée, a un frère qui n’a pas de travail, pas de femme, pas de chien, rien. Je pense qu’elle à tort. Tort de penser que tout doit être pareil, que tout doit entrer dans la norme pour bien marcher. Et si on osait être différent ? Ca marche pas vraiment. J’ai essayé de me plier aux normes, d’être quelqu’un qu’on définit comme étant « normal ». Mais je crois que ça n’a pas marché. Je n’arrive vraiment pas à me faire à l’idée que je vais devoir faire toutes les mêmes choses, tout les jours, pendant 40 ans d’affilée, sans rien dire. Sans un mot. Je n’ai pas réussi le test d’entrée dans le monde « normal ». Alors je suis retourné dans le mien, celui qui m’a toujours accepté, le monde « différent ». Le monde « pas comme les autres ». Je ne peux pas continuer à faire comme si tout allait bien. Rien ne va bien. Ma maison va bientôt être saisie, ma sœur me déteste. Je vais tout perdre. Vraiment tout ? Mais, d’un côté, tout perdre n’entraîne pas une nouvelle naissance ? Un nouveau départ ? Celui d’une nouvelle vie ? Celle dont j’ai toujours rêvé mais que les gens trop encrés dans leur réalité m’ont empêcher d’avoir. Je crois que cette fois-ci, j’ai raison. Et tant pis pour les autres. >>

    Cette histoire l'intrigua au plus au point. Etait-ce l'histoire de l'homme qu'il aurait été ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝Invité❞

Invité

MessageSujet: Re: Mots pour Maux Ven 11 Déc - 4:19

J'avais vu Michael sourire dès lorsque j'ai vu les premières pages de ce livre tout à fait mystérieux. Il l'avait décrit comme le chanteur est présentement. Mais je ne m'attendais pas à lire dans ce bouquin que le Roi de la Pop avait besoin d'une femme. Ceci est apparu sous mes yeux.

C'était comme si, ce livre savait tout de nos sentiments... Quand j'ai déposé le livre sur la table, le chanteur s'est mit tout de suite à rougir à son tour. Mais quand c'est lui qui ouvre le livre pour le lire à haute voix, nous découvrons (bien sûr, je suis vraiment étonnée !) une autre version de ce que j'ai lu. Ce bouquin changerait-il d'histoire selon le lecteur ? Mais comment est-ce possible ?

C'est alors que Michael lit cette version. Dans l'ouvrage, cela commence par le pronom "Je". Puis, je devine qu'il doit s'agir encore de mon idole dans ses pages, car il raconnte que sa soeur lui dit quoi faire dans la vie. Comme trouver une femme, mettre de l'ordre dans sa vie et tout pleins de choses que les personnes «doivent» faire «normalement»... Mais dans son récit, Michael exprime qu'il essayé a plusieurs reprises d'être comme les gens «normaux» comme ils disent, mais cela ne fonctionne pas du tout. Et il se demande alors pourquoi ne vivre sa vie différemment. Sa soeur qui lui dit quoi faire, il s'agit sûrement de La Toya Jackson, j'en suis sûre !

C'est vrai, il a raison ! Qui a déjà dit que l'on devrait faire comme les autres ? Personnes ! Non, personne ne peut décider comment doit-on vivre ! C'est notre vie à nous, pas la leur ! Et pourquoi donc ne pas oser rêver pour une fois ? Vivre ce que l'on rêve depuis toujours !

À la fin de sa lecture, je m'approche de lui et dit:

-Je crois que ce bouquin connaît ce que l'on ressens au plus profond de nous. Et tu as raison de vivre votre vie comme tu la veux...
Revenir en haut Aller en bas

❝Contenu sponsorisé❞



MessageSujet: Re: Mots pour Maux

Revenir en haut Aller en bas

Mots pour Maux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dancing The Dream  :: Les Propriétés :: Maison de Michael Jackson :: Bibliothèque-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit